Réconciliation

De quoi s’’agit-il ?

Le sacrement de la réconciliation – appelé plus communément « confession » – est la célébration par excellence qui donne de ressentir que le Christ vient nous libérer de notre péché. La caricature de ce sacrement le décrit comme un lieu où on vient dire ses petites misères pour mieux retomber, immédiatement après, dans ses travers les plus sombres. Voilà pourquoi, de nombreux catholiques ne vont plus se confesser. C’est tellement dommage. Il s’agit sans doute du sacrement le plus difficile à recevoir, mais souvent aussi de celui qui nous aide le plus à garder le cap dans les tempêtes spirituelles. Il implique de présenter honnêtement au prêtre qui confesse et qui tient à ce moment-là sacramentellement la place du Christ, ce qui nous empêche le plus de vivre en chrétien. Le confesseur dira un mot d’encouragement et puis proposera une forme symbolique de réparation, avant de donner l’absolution, c’est-à-dire de prononcer le pardon qu’offre le Christ. Ce sacrement peut être reçu de façon individuelle ou à l’occasion d’une célébration communautaire.

Pourquoi se confesser?

La confession est le sacrement de la croissance spirituelle. Chacun en fait l’amère expérience: Ce n’est pas parce qu’une personne est baptisée, qu’elle ne commet plus le mal. Quand un péché est important, la confession permet de dépasser cette chute, en demandant le pardon du Christ. A d’autres moments de l’année, recevoir le sacrement de la réconciliation permet de faire le point spirituellement, afin de revivifier notre vie spirituelle.

Où se confesser?

A l’église Saint-Denis, qui se trouve au coin de la place Saint-Denis et de la rue Cathédrale, 66 à 4000 Liège, il y a la possibilité de se confesser (sauf indisponibilité) du lundi au vendredi de 10h à 12h et de 15h à 17h (en période de vacances seulement les lundis, mercredis et vendredis).

Des célébrations communautaires, avec pardon individuel, sont organisés à Saint-Denis avant Noël (3éme vendredi d’octobre, novembre et décembre) et avant Pâques (à 18h15 le Vendredi Saint).

A la Cathédrale, possibilité de se confesser après l’office du matin, du lundi au samedi à 9h30. Il est préférable de préalablement solliciter un rendez-vous avec le responsable pastoral de la Cathédralejobodeson@skynet.be

A Saint-Antoine et Sainte-Catherine, quand l’église est ouverte, un prêtre peut être appelé selon les indications présentes sur place.

Confessions à l’église du Saint-Sacrement (Boulevard d’Avroy 132 à 4000 Liège), les mardis de 17h à 18h45

Vous pouvez également solliciter un rendez-vous avec un prêtre particulier, en téléphonant ou contactant par mail les secrétariats de l’UPSL:

Saint-Jacques
Saint-Barthélemy

Quand se confesser?

Chaque année avant Pâques. Et pourquoi pas quelques fois par an? Et puis… quand nous en ressentons le besoin spirituel.

Si vous désirez en savoir plus :

MEDITATION pape Francois 

http://www.liturgiecatholique.fr/-Penitence-reconciliation-.html

 

Last updated: novembre 25, 2013 at 21:57