De quel manque est ce manque, o cœur, dont tout à coup tu es plein?

par Pe Mauro-Giuseppe Lepori, Ordre Cistercience

Lepori« (…) Le cœur [de l’homme] est blessé par la rencontre avec ce qui lui manque, qui en le blessant, se révèle et donc l’attire. (…) les grands charismes de l’Église sont toujours ceux qui permettent la reproduction de cette expérience, de cette rencontre de la soif de plénitude qui émerge toujours plus du cœur à travers toutes les tentatives humaines et décevantes de satisfaction, avec la présence du Seigneur qui, en nous aimant personnellement, nous offre de Le suivre vers la plénitude de vie que Lui seul peut donner, que Lui seul est. Les charismes que l’Esprit suscite continuellement sont authentiques s’ils actualisent à nouveau cette expérience, s’ils la rendent possible aujourd’hui, véritablement possible. Ils réveillent et orientent le sens religieux et permettent la rencontre avec la présence réelle du Christ qui satisfait le cœur humain en lui offrant un chemin à suivre avec Lui. C’est seulement ainsi que la liberté de l’homme est respectée et exaltée au point de lui permettre, comme l’a fait le jeune homme riche, de pouvoir aussi dire non, de ne pas Le suivre, de refuser le bonheur. (…) Celui qui nous manque est Quelqu’un à qui nous manquons! (…) C’est ça la meetingmiséricorde : nous manquons à Dieu plus qu’Il nous manque. Et c’est seulement en en faisant l’expérience, comme le fils prodigue, embrassé à nouveau et fêté, de ce manque de Dieu totalement gratuit, sans raison en nous-mêmes, que l’homme découvre “de quel manque est ce manque” qui d’un coup, furtivement, remplit son cœur distrait et infidèle. L’être manqué à Dieu est plus douloureux au cœur du Père que notre avoir manqué contre Lui. C’est cette découverte qui nous rend conscients de la miséricorde du Père qui se révèle dans le Christ. (…) La miséricorde du Père est le Ressuscité qui vient gratuitement nous accompagner sur notre chemin, en nous vivifiant avec Lui. La vie chrétienne est toujours mission car ce qui sauve est vivre avec le Christ, la communion avec Lui. La mission est la communion : pouvoir vivre tout avec le Christ, pouvoir vivre avec tous avec le Christ. Et notre vie réelle, notre vie humaine, notre pauvre vie quotidienne, devient le drame explicite, le mystère révélé, de la communion avec Lui, en tout, avec tous, toujours. Avec Lui à suivre, avec Lui qui nous est donné et qui nous manque; comme si chacun de nos pas était une respiration, un battement de cœur, qui régénère la vie. »

Texte integral : Lepori_De quel manque est ce manque

Video : Di che mancanza è questa mancanza?