Sœurs Franciscaines

 Sœurs des Pauvres de Saint-François

 

Mère Françoise SchervierEn quelques mots…

Notre Congrégation a été fondée par Françoise Schervier. Françoise est née à Aix-la-Chapelle. Son père était un fabricant d’aiguilles aisé. Au début du 19ème siècle, Françoise est tiraillée entre son origine bourgeoise et la misère grandissante de la classe ouvrière ; elle cherche sa voie. Elle commence par s’engager dans les cuisines populaires et le soin aux malades. Puis elle quitte la maison paternelle et fonde, lorsqu’elle a 26 ans, la communauté religieuse des Sœurs des Pauvres de Saint-François.

Elle s’occupe des pauvres et de toute personne en détresse, aide des prisonniers et des prostituées, accompagne des condamnés à mort. Elle ne craint pas de s’expliquer avec les bureaucrates de l’Etat et de l’Église.

La population l’appelle tendrement « Mère des pauvres ». Mère Françoise meurt le 14 décembre 1876. Le Pape Paul VI la béatifie en 1974. Son tombeau se trouve à la Maison Mère d’Aix-la-Chapelle.

De son vivant et après, des filiales sont fondées en Allemagne et en Amérique, plus tard en Belgique.

[break]

Notre vocation et mission

Nous avons reçu du Seigneur, par l’intermédiaire de notre fondatrice Françoise Schervier, la mission de « sauver les âmes et guérir les plaies ».

Vivre l’Evangile selon la spiritualité franciscaine et partager fraternellement l’Esprit avec tous ceux que nous côtoyons.

Dans un quartier multiculturel de Liège – Jonruelle, 8 – nous cheminons humainement et spirituellement avec toute personne en détresse.

Répondant aux besoins de notre temps, nous voulons suivre le Christ selon le charisme de notre fondatrice Françoise Schervier par:

  • le service et l’accompagnement des pauvres et des exclus de notre société;
  • les soins à domicile, soins palliatifs
  • l’engagement dans l’Eglise, visiteurs de malades, groupes de prières, de partages.

Mère Françoise disait: « Là où la détresse est la plus grande, les sœurs doivent témoigner de la miséricorde de Dieu. »

Collaboration avec la communauté Sant’Egidio

par François DELOOZ, responsable Sant’Egidio, Liège 

Des fruits de charité et d’humanité qui grandissent grâce à l’amitié et à la proximité spirituelle.

Les Sœurs franciscaines de Jonruelle sont actives depuis longtemps au sein de la paroisse Saint-Barthélemy, tout en offrant une aide aux gens des rues, aux personnes âgées et bien d’autres encore dans le quartier Saint-Léonard. Dès les premiers pas de Sant’Egidio à Liège, dans les années 1990, les Sœurs ont soutenu les jeunes de la communauté qui souhaitaient aider les pauvres du quartier. Des contacts et collaborations sont entretenus depuis lors pour accompagner les personnes âgées isolées et soutenir des familles précarisées. En novembre 2010, cette collaboration a été renforcée autour de l’aide alimentaire aux sans-abri et aux pauvres. C’est en effet au cours de l’Avent de cette année-là que les Sœurs franciscaines ont permis au restaurant Kamiano (nom donné par les lépreux au Père Damien à Molokai) de trouver un toit. En plus des jours de semaines où le service est assuré par les Sœurs et leurs aidants, des repas complets gratuits sont à nouveau servis, le samedi à midi, dans les locaux de la maison de Jonruelle, grâce à des bénévoles de Sant’Egidio, et cela, dans le même esprit franciscain.

Réunis par leur volonté de s’inspirer de la vie du Saint d’Assise, une congrégation religieuse de tradition ancienne et un nouveau mouvement né dans l’esprit de Vatican II œuvrent toujours davantage ensemble pour que tendresse et amour soient aussi une réalité dans la vie de femmes et d’hommes qui en ont tant besoin.

Contact :

Couvent Saint-François
Jonruelle, 8  à 4000 Liège

Sœur Marie-Joséphine Wilmes
@ : couvent-st-francois@schervier-orden.de
T: 04.227 21 240

Si vous désirez en savoir plus :

Consultez le site : http://www.schervier-orden.de/site/international/index.php